Il s'agit de donner aux chevaux de courses les moyens d'utiliser leur corps différemment de ce qu'ils ont l'habitude de faire. Ils découvrent ainsi qu'ils peuvent aller plus loin dans leur fonctionnement. Ils se découvrent d'autres capacités physiques, qui permettent au mental de se libérer et d'utiliser de façon optimale leur corps.

 

L'optimisation de chevaux de courses pourrait être comparé à un travail kinésithérapeutique. Il s'agit en effet de demander PEU mais SOUVENT. C'est un travail musculaire dans le respect de l'intégrité physique de l'animal.

 

On demande également au cheval des mouvements qu'il n'a pas l'habitude de faire dans le cadre de sa displine. Cela l'aide à se libérer de toute tension physique qu'il aurait pu accumuler dans la répétition des entrainements.